Fernand Raoult F9AA

F9AA est l'un des premiers radioamateur que j'ai rencontré.
C'est en mai 1972 (j'avais 16 ans) que j'ai connu cet ancien juge d'instruction sur le stand de l’URC (Union des Radio-Clubs) à la Foire de Paris. Je l'ai rejoint les années suivantes pour participer à l'animation de ce stand au salon des composants électroniques ou à la Foire de Paris jusqu'à mon départ en province en 1977.

Aujourd'hui, sur le net, on trouve peu de trace de son action. C'est pourquoi j'ai souhaité lui rendre hommage en évoquant ci-dessous quelques étapes de sa vie.

Fernand Raoult nait à Dinard (Côtes-du-Nord) le 9 mai 1905.

Radioamateur dès 1925, il habite Dinan (Côtes-du-Nord) (Journal des 8 N° 115 du 23/10/1926 page 12) et devient membre du REF numéro 67 (Journal des 8 N° 145 du 21/05/1927 page 7).
En 1927 il est nommé chef de la section 10 (Journal des 8 n°146 du 28/05/1927 page 2).
Il est actif sous les indicatifs eF8RRF puis eF8FMR, F8RL (non officiel), enfin F8LN (Journal des 8 N° 270 du 12/10/1929 page 7, Radio-Ref 1933-07 page 368).

Côté professionnel, il est diplômé d’études supérieures de droit privé, de droit administratif et d’économie politique, et docteur en droit (thèse soutenue le 18/04/1934 à la faculté de Droit de l'Université de Rennes ayant pour sujet « Les Clauses de non-responsabilité dans le contrat de transport aérien »). En 1936, il est nommé juge à la Cour d'Appel de Rennes (Journal Officiel du 06/02/1936).

Pendant la guerre, il combat dans l’armée de l’air des Forces Françaises Libres en Angleterre. Il est l’un des derniers pilotes de chasse à capituler avec son Bloch 151, en juin 1940. Il est cité à l'ordre de l'Armée Aérienne comportant l'attribution de la Croix de guerre avec palme (Journal Officiel du 03/09/1940, Groupe de chasse 3/10) et nommé officier de la Légion d’Honneur à titre militaire. Il est ensuite dans la Résistance en France.

Après la guerre, il habite à Boulogne-sur-Seine, devient F9AA (Radio-Ref 1946-10a12 page 201) et reçoit un nouveau numéro de membre: REF 4347.

A l'AG du REF de mai 1953, F8NH démissionne de la Présidence, F9AA lui succède.
Sous la Présidence de F9AA des actions de promotion du radio-amateurisme sont menées. D'abord autour du film que Christian-Jaque réalisa en 1956 « Si tous les gars du monde » (dans le film, la station du chalutier "Lutèce", est l'ancien émetteur maritime-mobile de F9AA). Par la suite, Christian Jaque sera nommé « Membre d'Honneur du REF ».
Ensuite l'installation de la station radioamateur F8DEC au Palais de la Découverte à Paris et d'une station sur la Calypso du Commandant Cousteau.
Enfin le soutien aux expéditions longues durées dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises.

Sous sa conduite les relations avec les autorités se développent et le REF est reconnu. La licence des mobiles est acquise (Radio-Ref 1956-04 p296). Les réseaux d'urgence du REF se réorganisent et sont officiellement pris en compte dans les dispositifs de secours, notamment ceux définis dans le plan ORSEC et par la Croix Rouge.
Les démarches effectuées auprès du Ministère de l'Education Nationale avancent, la création de clubs scientifiques dans les établissements techniques est facilitée, le REF s'implique alors dans la mise en place de Clubs radioamateur.

A l'AG du REF de mai 1958 F9AA abandonne ses fonctions de Président, Robert BROCHUT F9VR lui succède (jusqu'en 1966).

Certaines initiatives de F9VR déplaisent à F9AA ce qui entraîne une situation conflictuelle entre les deux hommes qui entretenaient auparavant des relations cordiales (F9AA avait même été le témoin de mariage de F9VR).

L'AG du REF de 1963 valide le projet de réorganisation administrative présenté par F9VR, les sections du REF sont remplacées par une structure départementale. En région parisienne un groupe opposé au projet va créer avec l'aide de F9AA, un Groupement qui deviendra en 1966 le « Radio-Club Central ».

D'autres sujets de discorde apparaîtront par la suite et continueront sous la Présidence de F3FA (de 1966 à 1972). Elles conduiront à la création de l'« Union des Radio-Club » (fédération d'associations dont le Radio-Club Central) avec F9AA comme Président et à la parution en janvier 1968 du premier numéro de « Ondes-Courtes Informations » dont la rédaction est finalement établie au domicile de F9AA du 32 avenue Pierre-1er-de-Serbie à Paris 8ème.

Lors de l'AG du REF d'octobre 1968, F3FA indique l'existence d'une société parallèle au REF : la Fédération des radio-clubs présidée par F9AA actuel Président de la section Ville de Paris. F3FA pense qu'un tel état de fait est inadmissible et l'assemblée adopte une motion pour que le CA étudie et statue sur cette affaire (Radio-Ref 1968-12 page 876).
Suite à cette motion, le Conseil d’Administration du 11 décembre 1968 « décide étant donné la gravité de l'action: de suspendre immédiatement F9AA de ses fonctions de Président de la Ville de Paris et de le radier des membres de l'Association du Réseau des Emetteurs Français » (Radio-Ref de 1969-02 page 145).

F9AA restera Président de l'« Union des Radio-Club » et Directeur de la publication « Ondes-Courtes Informations » jusqu'à son décès survenu à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 13 avril 1978 à l'âge de 72 ans (voir OCI 1978-05 n°082 et 1978-07a08 n°084 page 18).

Sources
- Histoire de l'émission d'amateur et du Réseau des Emetteurs Français par Gérard DEBELLE F2VX dont je vous recommande vivement la lecture
- Les revues Journal des 8, Radio-Ref, Ondes-Courtes Informations
Nota: les archives d'« Ondes-Courtes Informations » sont accessibles ici, celles du « Journal des 8 » et de « Radio-Ref » ici (accès réservé aux membres du REF).

 

QSL F9AA