C'est quoi un Radioamateur ?

Un radioamateur est une personne qui pratique des activités de loisir dans le domaine des transmissions radio.

Le radioamateur expérimente des nouvelles technologies ou des nouveaux équipements qu’il fabrique parfois lui-même et qu'il utilise pour communiquer avec d’autres radioamateurs.

Cependant, de la même manière que l’équitation ne se réduit pas à « faire du cheval » pour « se déplacer », le radio-amateurisme ne se réduit pas à « faire de la radio » pour « communiquer » (ce qui à l’époque d’internet, des réseaux sociaux et des téléphones mobiles pourrait sembler désuet). 

Le radio-amateurisme permet d'acquérir des connaissances techniques en radio et en électronique et de développer des liens d'amitié entre «amateurs» de différents pays (c'est aussi un réseau social).
Ici, le mot «amateur» doit être compris dans son sens premier «Celui qui a un goût vif pour une chose».

Aujourd’hui, l'informatique est interfacée avec les équipements radio (voire intégrée) et internet facilite l’accès aux informations, aux composants électroniques et aux kits nécessaires pour pratiquer ce hobby.

C’est quoi la différence avec les Cibistes ?

Les radioamateurs, radioécouteurs et cibistes partagent la même passion pour la radio de loisir. Il s'agit cependant de pratiques différentes qui correspondent chacune à une législation spécifique.
La licence radioamateur, grâce aux nombreuses bandes et à la puissance supérieure qu’elle autorise, donne plus de possibilités que la CB.

Et, vous êtes nombreux ?

Dans le monde, le nombre de radioamateurs est proche de 3 millions, dont environ 15 % de femmes.
En France il y a environ 13000 radioamateurs.

L'activité radioamateur est accessible à tous, quel que soit le niveau d'instruction ou la profession, y compris aux enfants (en France il n’y a pas de limite d’âge pour devenir radioamateur).

Intérêt pour la collectivité

Les radioamateurs savent établir des communications même lorsque les réseaux classiques (internet, téléphone, satellites) ne sont plus opérationnels comme c’est souvent le cas lors des catastrophes. Ils peuvent donc contribuer aux opérations de secours.

Des activités variées

Les activités des radioamateurs sont suffisamment variées pour que chacun les pratique selon ses goûts :

  • transmission sur ondes courtes permettant d’appréhender les phénomènes de propagation, utilisation des VHF/UHF, des hyperfréquences
  • transmissions par satellite, liaison avec l’ISS (projet ARISS), communication par réflexion sur la lune (EME) ou les météorites, …
  • mise en œuvre des nouvelles technologies (radio logicielle SDR, construction à base de raspeberry pi, d’arduino, …)
  • construction et maintenance de relais et balises installés sur des points hauts
  • réception de satellites météo, conception de ballons sonde
  • chasse aux pays rares, concours, diplômes, expéditions
  • émission à faible puissance
  • radiogoniométrie sportive
  • restauration de radios anciennes
  • ...

Les modes de communication utilisés vont des plus anciens comme le morse, la transmission de la voix en AM, FM, ou BLU, la transmission de texte, la transmission d’image fixe ou de télévision, jusqu’aux modes numériques les plus récents.

Pour en savoir davantage

Si communiquer à travers le monde à l’aide de quelques bouts de fil vous semble magique ou si certaines des activités énumérées ci-dessus ont attisé votre curiosité, venez rencontrer des radioamateurs dans un Radio-Club (une liste des radio-clubs ainsi que les contacts locaux sont disponibles sur le site du REF notre association nationale).

En attendant, vous pouvez trouver des informations plus détaillées sur la page Radioamateur de Wikipedia.